Prêt à porter … ou haute-couture ?

Treck dans les villages Chin

Treck dans les villages Chin. Photo Marchés d’Asie.

Traditionnellement, femmes et hommes birmans portent le longy : pahso pour les hommes et htamein pour les femmes, tissu cousu en tube, noué autour de la taille. Son choix et son usage suivent des règles précises : ils sont à carreaux pour les hommes, à fleurs ou à rayures pour les femmes, et vert uni pour les professeurs du primaire et leurs élèves. Les longys féminins ont toujours une bande de tissu noir, solide et bon marché, qui permet de faire le nœud en tirant fort sans abimer le tissu. Les femmes le renouent de nombreuses fois dans la journée en un geste gracieux : elles le tirent sur le côté droit, forment un pli pour le rabattre devant, et rentrent l’extrémité de tissu noir à l’intérieur de la ceinture.

Pour les hommes, les choses semblent plus compliquées ! Ils forment un pli creux, sur le devant, tirebouchonnent le tissu en un savant nœud boule. A l’heure de jouer au chinlon ou si leur travail l’exige, ils adoptent la «version courte », ramenant le tissu de l’arrière entre leurs jambes et le passant dans la ceinture.