Un voyage hors piste


carte-birmanie

Pour préparer votre voyage, vous trouverez par destination :

– un carnet de voyage routard et fantaisiste,
– des « notes », courts articles pour comprendre,
– des adresses, souvent peu fréquentées : guest-houses, restaurants, artisans, excursions…
– des excursions hors guides, et des photos pour l’ambiance…

Quelques images pour rêver déjà, tournées par Romain Baudéan.
http://dai.ly/x195bra

Des nouvelles sur l’évolution du pays, sur les destinations possibles…
• Birmanie, décembre 2015
• 2015, des nouveautés pour les touristes
• Birmanie, janvier 2015
• Birmanie 2015

Par destination, des informations pratiques et des suggestions :
• Rangoon et le delta
• Pathein, la ville des ombrelles

• Mandalay et la région
• Excursions autour de Mandalay
• Taungoo et la forêt
Bagan

• Kyaiktyo, le Rocher d’or
Dawei la belle
• Hpa Han, en pays Karen
• Mawlamyine sous le soleil
• Loïkaw et l’état Kayah

• L’état Shan
Pyi Oo Lwin, Thipaw, Lashio
• Kengtung
Treck à Chaukmè
• Le lac Inlay
• Le Nord
• Bhamo, Mytkina, Mytsone, Shwegu
Putao

• Sittwe
• Mrauk-U
Taungook, Ngapali
• Kalaywa
Mindat, Kampetlet

Lâchez vos guides !
Les adresses que nous indiquons sont régulièrement testées, les excursions faites. Si nous les proposons, c’est que nous pensons qu’elles ont leur place. Figurer dans un guide a des répercussions importantes pour un restaurant ou un hôtel. Les séjours répétés dans le pays nous ont montré que certaines excursions ne valent pas le coup et devraient être remplacées par d’autres ; que certains restaurants devraient figurer dans les guides, à la place d’autres…

Depuis 2012, de nombreux hôtels ont ouvert, des guest-houses aussi et permettent de trouver une chambre. Malgré tout, en haute saison touristique, entre novembre et février, il peut être très difficile de se loger à certains endroits. Réserver d’une ville à l’autre est prudent.

Bus ou avion, il faut choisir !
En Birmanie, bus et bateaux sont les moyens de transports les plus utilisés par la population. Les bus, depuis 2010, sont modernes et en bon état. Ils partent à l’heure, s’arrêtent régulièrement pour les repas notamment. Par-dessus tout, ils sont d’excellents moyens de rencontrer des Birmans et de voir comment ils vivent.

Partir seul ou prendre un guide ?
Partout où c’est possible, la meilleure solution est de prendre un guide local : chauffeur de trishaw, personne rencontrée, propriétaire d’une moto ou autre véhicule… Le prix se négocie selon la demande, la difficulté d’accès, l’heure de départ et de retour. Prendre un guide, c’est donner un salaire et valoriser une personne ; c’est aussi l’assurance de ne rien manquer.