Demande le aux étoiles…

Boutique d'un astrologue

Boutique d’un astrologue. Photo Marchés d’Asie.

En Birmanie, tout se décide par les chiffres. Dès la naissance, le jour, l’heure et la lune décideront du nom du bébé. Mais tous les événements importants : voyage, mariage… nécessitent la consultation d’un astrologue qui conviendra du moment propice.

Âgé de quelques semaines, le nouveau-né est emmené à la pagode, chez l’astrologue. C’est lui qui, selon la position des astres au moment de la naissance, lui choisira un nom.Il gravera alors sur un livret en feuilles de palmier, la position des astres au moment de la naissance, le nom choisi pour l’enfant, la date de naissance dans les différents calendriers utilisés dans le pays, et le souhait fait pour tous « Puisse t-il vivre 120 ans ! »

Les Birmans le consultent avant tout événement important afin d’en connaître la date propice : un voyage à entreprendre, une affaire, la date d’un mariage ou la couleur des vêtements à porter ce jour-là. En cas de malchance avérée : mauvaises affaires ou maladie, l’astrologue peut décider de changer un nom. L’avis sera publié dans le journal, et la vie reprendra sur de nouvelles bases…

L’histoire du pays elle aussi est orchestrée par les astrologues consultés pour tout événement important : la date et l’heure suspicieuse de l’indépendance, les bons chiffres pour le pays… À 3 reprises, les billets de Birmanie furent remplacés par d’autres, plus suspicieux : en 1964, ceux de 100 et 50 Kyats furent retirés de circulation. En 1985, ceux de 20, 50 et 100 Kyats furent remplacés par des billets de 25, 35 et 75 Kyat…. supprimés en 1987 sans contrepartie… et remplacés par des billets de 90 et 45 Kyats, supprimés par la suite…

Auspicieux pour le pays ou non, mis à part les décideurs, les birmans perdirent leurs économies !