Pathein, la ville des ombrelles

English version below

Le ferry. Photo Marchés d'Asie.

Le ferry. © C. Dutilleul

Logement :
Taan Taan Ta guest-house, un peu décrépie mais sympathique. Le patron organise le transfert en moto sur Ngwe Saung à toute heure, ce qui permet d’éviter l’attente du bus. Une maison de thé tout près de la boulangerie et de la guest-house permet de prendre le petit déjeuner (ouverture 7 heures).
Musée près du marché intéressant.
De Pathein, deux plages sont facilement accessibles : Chaungtha, la plage des Birmans aisés. Je préfère Ngwe Saung.

La plage de Ngwe Saung est un grand chantier. Un grand nombre d’hôtels chics sont disponibles, il est probable que le seul hôtel proposant des chambres en-dessous de 25 euros aura disparu en 2020. La plupart des autres hôtels sont de catégorie supérieure et appartiennent tous aux quelques privilégiés de l’ex-régime militaire qui tiennent actuellement l’économie du pays.

Ballades à faire dans les villages de pêcheurs, au Sud, comme au Nord, en taxi moto, notamment Sinn Ma.

Le camp des éléphants, à une heure de voiture ou moto de Ngwe Saung appartient au gouvernement mais il est géré par Tay Za, un des hommes d’affaires privilégiés du gouvernement et une des plus grosses fortunes du pays.

Pour en savoir plus :

• L’enjeu du foncier
• L
es privilégiés
• La parole aux précaires
• Revenus et salaires insuffisants
• Les priorités du gouvernement
• Chronologie de la Birmanie

Pathein, the city of umbrellas

Guest-houses:
Taan Taan Your guest-house, a little decrepit but nice. The boss organizes the motorcycle transfer to Ngwe Saung at any time, which avoids long waiting for a bus. You can get breakfast at the tea house near the bakery and the guest house  (opening 7 hours).
Museum near the market.
From Pathein, two beaches are easily accessible: Chaungtha, the beach of the wealthy Burmese. I prefer Ngwe Saung.

Ngwe Saung Beach is under construction. A large number of expensive hotels are available ; probably, the only hotel offering rooms below 25 euros will have disappeared in 2020. Most  hotelsof higher category belong to the cronies of the former military regime who currently hold the economy of the country.
Excursions to do in the fishing villages (Sin Ma), in the South, as in the North, by motorcycle taxi to choose in the street of restaurants.

The elephant camp, an hour’s drive or motorcycle from Ngwe Saung belongs to the government but is managed by Tay Za, one of the government’s most privileged businessmen and one of the country’s biggest fortunes.

To understand:

• L’enjeu du foncier
• L
es privilégiés
• La parole aux précaires
• Revenus et salaires insuffisants
• Les priorités du gouvernement
• Chronologie de la Birmanie