Les État Shan et Kayah

 

Sakkar, photo Marchés d'Asie.

Sakkar, photo C. Dutilleul

La région, longtemps théâtre d’affrontements entre le gouvernement Birman et les groupes ethniques, est encore soumise à des restrictions de circulation, notamment au Nord de Chaukmè.

Montagneux, l’État Shan est une région où les trecks sont possibles. Il est parfois possible de dormir dans les villages (Thsipaw, Kalaw ou Chaukmè).

L’État Kayah est désormais facilement accessible, de Rangoon, Mandalay ou de l’État  Shan. Y circuler avec un chauffeur et une moto n’est pas toujours facile car les locaux n’ont pas l’habitude des touristes. Les paysages sont parfois surprenants et, en période de fêtes, les gens se rassemblent, en costumes locaux, avec orchestres et danseurs.