L’arbre à sucre

BaganDans la plaine centrale de Birmanie on cultive le palmier à sucre, le Borassus.

Au moment de la récolte, le paysan grimpe au sommet de cet arbre qui peut dépasser quinze mètres de haut. Il incise les bourgeons de la fleur pour libérer le nectar sucré et remonte chercher, 2 heures plus tard, les récipients remplis. Un palmier produit entre trois et vingt litres de sève, plus ou moins sucré qui donnent au final entre quarante et cent kilos de sucre par an.

On peut laisser fermenter le jus et en faire du vin ou de l’alcool. On peut aussi empêcher la fermentation en ajoutant au moment de la collecte des écorces ou des feuilles riches en tanin, ou du jus de citron vert. Après cuisson et séchage, le jus cristallise ; les femmes en font des petites boules qui sont servies, en Birmanie, comme des friandises ; à goûter avec un thé vert.