Pakkoku et Bagan

Transport du bambou

Transport du bambou. Photo C. Dutilleul

Pakkoku, une terrasse sur le fleuve

Entre Mandalay et Bagan, une bonne option consiste à descendre du bus ou du bateau, à Pakkoku et d’y passer une journée. Une demi-heure en bus ou taxi suffira ensuite à rejoindre Bagan. La ville est jolie, le marché animé, le bord du fleuve magnifique. En saison des pluies, il est facile de trouver un bateau pour rejoindre Bagan.

Ici, on tisse les grandes couvertures aux couleurs vives et les petites serviettes à carreaux que l’on trouve dans toute la Birmanie. C’est aussi la région du tanaka, vendu massivement au marché, à essayer !
Tout près, à Chauk, on fabrique  les petits bonbons « tamarind flakes », minces pastilles de tamarind sucré et plié dans un petit papier de soie. A goûter impérativement !

Adresses Pakokku est encore réputée pour ses tissages de couvertures en coton, torchons aux couleurs vives. Près du stade, nombreux ateliers de tissage.

Restaurant
City Daw Ei Yé Tha Mha,
lassis, jus de fruits, glaces… propre et excellent, Myoma road

Guest-house
Chambre à la Mya Yatanar, single fan + sdb  9 000 Ks, repas possible sur demande.
Chambre à la Tha Pye Nyo, 68 Myoma road, single sdb ext, air con 15 $ ou 20 $ double.

Transport
Trajet Pakkoku / Bagan,
départ toutes les heures 1 000 Ks, arrêt à la gare routière de Bagan ou bien camionnette jusqu’à Nyaung U. Bateau pour Bagan uniquement en saison des pluies.
MandalayPakkoku, départ de Thiri Mandalay (500 Kyats en moto depuis l’hôtel), billet 3 500 Kyats, départ  7 heures, arrivée 13 h 30.

Tuk tuk à 25 000 pour aller à Bagan Gyi Myo Ahaung, ville ancienne datant du roi Alaungsithu et des deux monastères en teck: l’un est totalement abandonné, pourtant magnifique. Un banian pousse à l’intérieur d’un pilier en teck et a fait éclater le bois. L’autre est en cours de rénovation 5000 kyats à payer.

Bagan
Le droit d’entrée sur la zone archéologique est passée, en 2016 à 25 $. Vous n’y couperez pas, on vous attend à l’arrivée. Nous vous conseillons de prendre en photo votre droit d’entrée pour être sûr de ne pas l’égarer.
Bagan est étendue. Louer un vélo est une bonne façon de visiter à son rythme, la calèche, un moyen facile de voir un maximum de choses ; faire travailler les calèches, c’est les soutenir ! Les chauffeurs vous feront profiter de leurs meilleures adresses.

Pour une bonne laque, il faut visiter les ateliers de Mynkaba, connaitre la fabrication traditionnelle, vérifier le nombre de couches de laques, la qualité de la laque, poncée à l’ancienne…Au final, une laque très bon marché est rarement de bonne qualité. Mon adresse : Shwe La Aung, près du pont.

New life Motel, à côté du Thanté Hotel 25 $.
Shwe Na Di Guest House, single ss sdb ni pt déj  10$
Tha Pye Nyo Guest house, Myoma road, single 15 $
New Park Hotel, rue Tiripytsaya, bloc 4, single 25 $

Yar Pyi restaurant en face de The Moon, plutôt meilleur accueil, même carte. végétarienne.Restaurant Golden land</strong> dans la même rue, pour goûter la salade de thé, de gingembre ou de citron.
Bon café à Bagan Regalia

Location vélo 1 200 Ks / jour
Minibus pour Taungyi, 15 000 kyats,porte à porte
Bateau gouvernemental pour Mandalay les samedis et mercredis, 15 $, sinon, compagnie privée et 35 $

Pour voir la vie d’un quartier à Bagan : prendre la rue qui part du Winner, à gauche, vers le fleuve puis longer la grand-route.
Autre quartier intéressant entre le marché et le fleuve. Vous tomberez sur ces ateliers qui transforment les haricots (Zi Kouet Poun Yè Essi) : le feu est alimenté par les cosses d’arachides, les haricots bouillis transformés en pâte. Les villageois viennent acheter sur place.

Voir les temples  : Bagan est étendue, la plaine sablonneuse et chaude. Si louer un vélo est une bonne façon de rester autonome, de visiter à son rythme, les calèches sont un moyen facile et agréable de voir un maximum de choses. Les faire travailler, c’est les soutenir ! En échange, ils vous feront profiter de leurs meilleurs adresses, points de vue du soleil couchant, restaurants…

Massages : Daw Yin Aye, 8 000 Kyats pour une heure, dans la rue Thiripytsaya  des restaurants pour les touristes, juste après vieux zedi. Au croisement sur la gauche, un petit panneau bleu indique la maison de la masseuse, à gauche. Daw Yin Aye est experte !

Laques : celles qui sont très bon marché, que l’on trouve dans les pagodes ou sur la marché ne sont pas de bonnes qualité. Pour une bonne laque, il faut visiter les ateliers de Mynkaba, comprendre la fabrication avant d’acheter, vérifier le nombre de couches de laques, de la qualité de la laque, poncée à l’ancienne, avec de la cendre… Au final, une laque très bon marché est rarement une laque de bonne qualité. Mon adresse : Shwe La Aung, près du pont à Myinkaba.

Remonter le fleuve en bateau pour découvrir d’autres pagodes, mais aussi voir les falaises, la vie de la campagne et le coucher de soleil sur le fleuve. Nuaung U : 10000 K pour la location d’un bateau jusqu’au temple de Kyaukku. Long corridor que l’on suit grâce aux bougies allumées par le gardien, niches de méditation dont certaines ne permettent même pas de se tenir assis. La même excursion permet la visite au monastère de Kondawgyi. Pour 3000 K de plus, on vous proposera de traverser le fleuve. A faire au coucher du soleil. Joli village.

Myinkaba :
Joli village qui mérite qu’on le visite sans se limiter à un atelier sur le bord de la route ! Vous y verrez la vie d’un village, la différence des techniques utilisées dans les ateliers. Vous comprendrez les différences entre les qualités de laque…

Coucher du soleil privé sur le toît de la Lé Myeikna Paya, la pagode aux 4 visages. A l’entrée, un petit escalier raide monte sur la première terrasse. La vue est magnifique sur la plaine. De bonnes maisons de thé vous accueilleront sur le bord de la route.

Pour en savoir plus :

• Information, médias, censure
• Quelques spécialités culinaires